-A A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Aux portes du Congrès 2015


Ginette Bernier

L'automne marque l'arrivée du Congrès de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, qui aura pour thème, cette année, Prendre soin, ensemble. Rappelons que les déléguées présentes à l'Assemblée générale annuelle représentent l'ensemble des effectifs infirmiers du Québec. Leur rôle est de proposer et de prendre position en regard des orientations à donner aux enjeux importants pour la profession.

Le contexte sociopolitique du présent congrès en est un de changement majeur. La réforme du ministre Barrette apporte un changement de paradigme que nous ne pouvons ignorer. Toutefois, les priorités et les stratégies à établir pour la protection du public et pour la place de la profession infirmière dans notre société demeurent au premier plan. Les enjeux importants qui ont émergé au cours des dernières années et que notre ordre professionnel a toujours à son agenda sont : la formation de la relève, le droit de prescrire, la pratique avancée et la gouverne.

Rappelons quelques données venant appuyer l'importance de ces enjeux :


  • Entre 2001 et 2016, le nombre de personnes âgées aura doublé.
  • Plus de la moitié des Québécois souffrent d'une maladie chronique.
  • 50 % des soins de santé sont consommés par 5 % des clients.
  • Le niveau d'information exigé par les clients est de plus en plus élevé.
  • Le niveau d'observance aux interventions est de plus en plus faible.
  • Les modifications apportées dans le réseau de la santé à la suite de la nouvelle Loi sur la Santé et les Services sociaux.

Les infirmières ont un rôle capital à jouer et nous sommes convaincues qu'elles font partie de la solution grâce à leur capacité d'évaluation et à leur jugement clinique. C'est pourquoi la pratique doit continuer de s'adapter au contexte de soins changeant et demeurer contemporaine aux réalités de son environnement. Le milieu de la santé doit obligatoirement s'ouvrir vers une collaboration plus grande entre les professionnelles. L'OIIQ a d'ailleurs procédé au lancement officiel d'une entente de collaboration interprofessionnelle lors du congrès SIDIIEF de juin dernier. Chaque infirmière, par sa compétence et son travail au quotidien, est un vecteur de l'interdisciplinarité. Travailler « ensemble » entre professionnels, c'est créer une synergie qui devient la prémisse aux innovations.

Au plaisir de se rencontrer au Congrès 2015,

Ginette Bernier, inf. M. Sc. Adm.
Présidente de l'ORIICA

Recherche

Mots clés

TD