-A A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Être délégué : Le qui, le quoi et le comment

Ginette Bernier
Ginette Bernier

L’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Chaudière-Appalaches (ORIICA) se tiendra le 2 juin prochain, à Sainte-Marie.

Ce sera l’occasion d’élire les 60 délégués qui représenteront la région lors du Congrès annuel de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) l’automne prochain. Pour être délégué, vous devez d’abord poser votre candidature. L’élection se fait par tirage au sort. Être élu délégué comporte certaines responsabilités et obligations.

Le délégué est appelé à participer activement à l’AGA provinciale, car il représente soixante-quinze (75) collègues de sa région et c’est en leur nom qu’il peut intervenir, poser des questions et voter. Pour ce faire, il est important que le délégué se prépare adéquatement. Dans les semaines qui précèdent la tenue de l’AGA, des documents sont déposés sur le site de l’OIIQ à titre informatif, pour aider les participants à réfléchir et à discuter avec d’autres collègues des dossiers qui seront abordés lors de l’assemblée.

Le matin de l’AGA, il est obligatoire de s’inscrire à temps (avant 8 h) à la table désignée pour notre région. Cette inscription permet de faire le décompte du quorum pour l’ouverture de l’assemblée. Rappelons qu’un délégué qui ne se présente pas dans les délais prévus (arrivée après 9 h) devra payer son congrès.

Les places des délégués sont regroupées par région et sont affichées sur le grand écran à l’avant-scène. On vous invite à occuper les places désignées et à y demeurer pendant toute la durée de l’AGA. Le déroulement de l’assemblée se fait conformément à l’ordre du jour qui vous a été remis dans une pochette au moment de votre inscription. Une période de questions et de délibération de propositions déposées est prévue. Ces moments sont importants pour vous faire entendre. Vous pouvez prendre la parole en respectant les règles de délibération d’assemblée. Des micros sont prévus à cet effet.

L’AGA est le moment privilégié pour échanger avec les collègues, comparer nos idées dans le respect et apporter de nouvelles idées pour faire avancer la profession. Je vous convie à ce rendez-vous annuel. Il vous appartient comme délégués et congressistes d’en tirer le maximum.

Amicalement,

 

Ginette Bernier, inf., M. Sc. adm.
Présidente de l’ORIICA

Recherche

Mots clés

TD