-A A +A
Partager sur Facebook
TENDANCES INFIRMIÈRES

TENDANCES INFIRMIÈRES

Vivre l’expérience du Congrès du Conseil international des infirmières (CII)

Heidi Lepage
Heidi Lepage

Du 27 mai et 1er juin derniers, j’ai eu la chance de participer à la 26e édition du Congrès du Conseil international des infirmières (CII) à Barcelone, en Espagne, dont le thème principal était « Les infirmières au front de la transformation des soins ». Le CII est une fédération qui regroupe plus de 130 associations nationales d’infirmières et il représente plus de 16 millions de membres. Les infirmières canadiennes y sont représentées par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada. De même, certaines organisations de soins infirmiers spécialisés, par exemple en soins critiques, en néonatalogie et en soins de plaies, sont affiliées au CII. Cet organisme, fondé en 1899 par et pour des infirmières, est la plus influente organisation internationale de professionnels de la santé. Ainsi, le CII est né et s’est développé dans la foulée du mouvement des droits de la femme, des réformes sociales et des transformations des systèmes sanitaires. Cette année, le Congrès du CII a rallié plus de 8 200 infirmières originaires de 135 pays. La cérémonie d’ouverture a commencé par la parade des associations nationales d’infirmières, à l’instar de la parade des athlètes regroupés en nations aux Jeux olympiques.

Des invités de renom ont présenté des allocutions fort pertinentes considérant les enjeux et les bouleversements contemporains auxquels devront pallier les soins infirmiers d’aujourd’hui et de demain. Parmi les conférenciers, Mary Wakefield, une infirmière qui a travaillé au sein du gouvernement Obama à titre de secrétaire adjointe du Département de la Santé et des Services sociaux, a prononcé un discours en lien avec le thème du congrès, en insistant sur des sujets d’actualité, tels que la lutte à la pauvreté et la promotion de la santé et du bien-être. Selon elle, ces enjeux peuvent être contrés par l’implantation d’une couverture universelle de soins de santé, comme le programme « Obamacare ». Cette dernière a d’ailleurs contribué à la mise en œuvre de ce programme.

Au cours du Congrès, des séances parallèles en anglais, en français et en espagnol étaient prévues à l’horaire. Des participants des quatre coins de la planète ont pu présenter de courtes conférences regroupées selon des thématiques diverses touchant, par exemple les systèmes de soins de santé, la sécurité des soins, la promotion de la santé, l’enseignement des soins infirmiers, les contextes pandémiques, de guerre et de catastrophe, les aspects déontologiques et l’histoire des soins infirmiers. La programmation scientifique du Congrès s’articulait autour de trois piliers de l’action du CII, soit la pratique professionnelle, la réglementation et les aspects socioéconomiques ainsi que la réciprocité d’expériences et d’expertises.

Pour ma part, au cours d’une séance parallèle intitulée Organisation des soins : hier, aujourd’hui et demain, j’ai pu présenter quelques résultats préliminaires de ma recherche doctorale, portant sur l’actualisation de la colonisation de la discipline infirmière par la biomédecine. Si le sujet pique votre curiosité, je vous propose la lecture d’un de mes articles parus dans une édition antérieure du Cyberjourn@l. Au cours de cette même séance, Gyslaine Desrosiers et Hélène Salette du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF) ont également animé une conférence en insistant sur la nécessité de développer une convergence entre l’efficience et l’efficacité des soins et en soulignant la plus-value d’un apport en soins infirmiers de qualité pour la performance des systèmes de santé.

Le prochain Congrès du CII aura lieu en 2019, à Singapour, et l’édition de 2021 se tiendra à Abu Dhabi. C’est un rendez-vous!

 

Heidi Lepage, inf. Ph. D. (c.),
Professeure au Département des sciences infirmières à l’UQAR, campus de Lévis

Recherche

Mots clés

TD