-A A +A
Partager sur Facebook
TÊTES D'AFFICHE

TÊTES D'AFFICHE

Gagnant du concours ECPM au CISSS Chaudière-Appalaches juin 2018 

Juan Morin Quinn
Juan Morin Quinn

La Direction des soins infirmiers, en collaboration avec les membres de l’équipe de pratique avancée en soins infirmiers, est heureuse d’annoncer le gagnant du concours ECPM du mois de juin. Félicitations à M. Juan Morin Quinn, infirmier assistant du supérieur immédiat (ASI) au CHSLD Paul-Gilbert. Il remporte un stéthoscope cardio 3M.

« L’équipe infirmière du CHSLD Paul-Gilbert aimerait soumettre la candidature de M. Juan Morin Quinn, infirmier ASI, détenteur d’un DEC en soins infirmiers et en cours de formation au baccalauréat en sciences infirmières pour son attitude proactive en regard de la pratique de l’examen clinique avancé auprès des usagers hébergés.

M. Morin Quinn est un jeun infirmier dynamique qui utilise ses connaissances de l’examen physique de façon systématique dans ses évaluations  des résidents. Cela lui permet de contribuer à l’élaboration du PTI adapté aux conditions complexes des usagers hébergés ainsi que d’aiguiller les médecins et l’IPS des unités où il travaille.

La clientèle gériatrique étant une clientèle dont la présentation des affections est majoritairement atypique ou non spécifique, une évaluation élargie est souvent nécessaire, ce qui nécessite une bonne maîtrise de l’examen clinique. C’est d’ailleurs cette aisance qui a permis à M. Quinn de découvrir chez certains usagers des anomalies à l’examen, qui ont par la suite été fort utiles tant pour le suivi infirmier que pour le suivi médical.

Prenons par exemple un usager qui présentait une diminution non spécifique de son état général. Après un examen cardiaque et pulmonaire, M. Morin Quinn a découvert chez ce dernier la présence de crépitants qui n’étaient pas connus. Il a donc revalidé le poids de l’usager, poids qui avait augmenté, ainsi que les signes vitaux, et il a vérifié la présence d’œdème périphérique. L’ensemble des informations recueillies a permis au médecin de recommander une radiographie pulmonaire et de diagnostiquer une surcharge en plus d’une possible pneumonie. Un traitement antibiotique a par la suite débuté et une augmentation des diurétiques de l’usager, prescrit.

Nous croyons que la vigilance démontrée par M. Morin Quinn a permis d’augmenter la rapidité de prise en charge de cet usager et, qui sait, a possiblement évité un transfert vers l’urgence ou une décompensation de son état.

L’équipe infirmière du CLSHD Paul-Gilbert »

 

Recherche

Mots clés

TD