-A A +A
Partager sur Facebook
CLINIQUEMENT VÔTRE

CLINIQUEMENT VÔTRE

L’enfant et les problèmes de peau : un casse-tête pour les parents

La dermatite atopique comme problème

Qu’est-ce que la dermatite atopique?

Care_SMC (2011). Image sous licence CC BY-ND 2.0. Repérée à flickr.com

La dermatite atopique, communément appelée « eczéma », est une inflammation cutanée chronique et superficielle. Elle se caractérise par des démangeaisons intenses avec l’apparition de croûtes ou de vésicules contenant du liquide. Des plaies ouvertes peuvent être présentes à l’endroit où la personne se gratte intensément (Ball & Blinder, 2010). L’eczéma touche surtout les coudes, l’arrière des genoux, le devant des chevilles, les mains, les poignets ou le cou. Il apparaît sous forme de poussées à la suite d’une exposition à un « déclencheur » comme la poussière, le stress, la peau sèche, la transpiration, un allergène. (Eczema society of Canada, 2014).

L’ampleur du problème, ses causes et ses conséquences

Au Canada, 17 % de la population souffre de dermatite atopique et cette maladie représente de 20 à 30 % de la clientèle pédiatrique (Bourcier, 2010). De plus, de 12 à 15 % des enfants d’âge scolaire en souffrent (Gill, 2006). L’eczéma est souvent banalisé, car les soignants ne perçoivent pas l’enfant comme étant malade. Ses paramètres vitaux sont normaux et sa survie n’est pas en danger.

FeeLoona (2013). Image du domaine public. Repérée à Pixabay.com

Les causes sont souvent organisationnelles, les parents étant souvent laissés à eux-mêmes dans la gestion des crises d’eczéma. Ils manquent d’informations et d’outils pour affronter les conséquences de la maladie. De plus, une mauvaise observance du traitement de la dermatite atopique, soit dans 32 à 35 % des cas, s’explique par un manque de temps parental, la peur des effets secondaires des traitements et le manque de compréhension du plan de traitement établi (Fernandes, 2017).

Les parents et les enfants rapportent plusieurs conséquences de l’eczéma sur leur qualité de vie. Les démangeaisons intenses empêchent l’enfant de se concentrer à l’école et de bien dormir la nuit. Il peut devenir irritable et colérique à cause de la douleur engendrée par le grattage excessif. L’apparition de lésions modifiant l’apparence de l’enfant, il peut être victime de moquerie ou d’intimidation à l’école (Eczema society of Canada, 2014 ; Gill, 2006). Finalement, la surinfection des plaies causées par l’eczéma entraîne des hospitalisations répétitives pour l’enfant (Fernandes, 2017).

Interventions et recommandations pour la pratique infirmière

Diminuer le grattage et hydrater la peau

Afin d’éviter l’aggravation des lésions lors des poussées d’eczéma, le meilleur moyen est de diminuer le grattage et d’hydrater la peau. L’infirmière travaillant avec une clientèle pédiatrique souffrant d’eczéma ou en milieu scolaire peut fabriquer une boîte anti-grattage. Elle offre différents outils pour diminuer le prurit chez l’enfant lors des poussées d’eczéma et, ainsi, éviter d’aggraver les lésions en les grattant trop fort.

Figure 1 : Cycle de la peau sèche et rougeâtre qui démange

 

 

Contenu d’une boîte anti-grattage :

  • crèmes hydratantes (avec le sceau d’acceptation Société canadienne de l’eczéma) ;
  • petite cuillère à mettre au congélateur OU mini-glaçon de silicone de forme amusante (licorne, etc.) pour les appliquer sur le site de grattage et diminuer le prurit 
  • éventail pour faire un courant d’air sur le site de grattage et le soulager ;
  • balle antistress pour occuper les mains de l’enfant ;
  • boule de massage avec picots en caoutchouc.

Lucille Clarté, infirmière et finissante au baccalauréat en sciences infirmières UQAR, 2019
 

Ressources utiles 

Une mine d’informations sur la dermatite atopique et tous les outils pour aider les familles à maîtriser l’eczéma de leur enfant se trouvent sur différents sites Internet et documents PDF à imprimer.

Références  

Ball, J., & Bindler, R. (2010). Soins infirmiers en pédiatrie. (2e éd.). Saint-Laurent, QC : ERPI

Bourcier, M. (2010). Du nouveau dans l’eczéma atopique : diagnostic et traitement fondés sur des données probantes. Le clinicien, 25(6), 27-28.

Eczema society of Canada. (2014). Guide sur l’eczéma: à l’intention des écoles et des garderies. Repéré à https://eczemahelp.ca/wp-content/uploads/2019/02/SCE_Guide-sur-lecze%CC%81ma-a%CC%80-lintention-des-e%CC%81coles-et-des-garderies_Nov-2016.pdf

Fernandes, L. (2017). Impacts d’un guide pratique sur les connaissances concernant le traitement contre l’eczéma et son application dans une population pédiatrique : phase 1 : conception et validation d’un guide pratique écrit et d’un questionnaire de connaissances sur l’eczéma de l’enfant auprès d’une population de jeunes adultes. (Mémoire de maîtrise inédit). Université de Montréal, Montréal, Québec.

Gill, S. (2006). An overview of atopic eczema in children: a significant disease. British Journal Of Nursing (Mark Allen Publishing), 15(9), 494-499.

Recherche

Mots clés

TD