-A A +A
Partager sur Facebook
TÊTES D'AFFICHE

TÊTES D'AFFICHE

Mélanie Sicotte
 
Plusieurs d’entre vous me reconnaîtront, puisque je suis la propriétaire de la Clinique de Soins infirmiers de Lévis. Voici mon parcours : 
 
En 2007, j’ai terminé mon baccalauréat en formation initiale en sciences infirmières avec l’idée de travailler uniquement à l’urgence. Ce que je recherche dans ce poste : faire une différence rapidement sur la santé des gens et être en première ligne lorsque la vie d’une personne est en jeu. Je préfère l’urgence, car les patients changent tous les jours, les pathologies sont toujours différentes et cela vient chercher un côté de moi qui aime toujours en apprendre davantage. À l’époque, travailler comme CEPI à l’urgence était très novateur. J’ai tout de même tenté ma chance en entrevue, car je tiens fort à mon idée. 
 
Mon entêtement a porté ses fruits puisque l’hôpital Saint-François m’a embauchée. J’y ai travaillé de 2007 à 2013. J’ai appris énormément sur les pathologies et les traitements. Mais aussi sur la bureaucratie et la politique entourant l’amélioration des soins. Pour une personne comme moi qui aime améliorer les choses et les rendre efficaces, j’ai déchanté rapidement ! Je me suis dirigée alors vers la maîtrise en administration (MBA) pour me spécialiser en choisissant des cours en gestion des services de la santé. À la fin de ces études, j’ai trouvé les changements que je peux apporter en santé trop petits. À la suite d’une discussion avec une professeure de l’Université Laval, j’ai réalisé que les infirmières peuvent effectuer beaucoup d’actes de façon autonome. J’ai donc eu l’idée, avec une collègue de l’urgence, d’ouvrir une clinique de soins infirmiers qui offrirait tous les services qu’une infirmière ou un infirmier peut faire de façon autonome. Cela correspondait mon idéal du système de santé. L'accès aux soins !
 
En 2013, nous avons ouvert notre première clinique de soins infirmiers. Très peu connue à l’époque, il a fallu faire des pieds et des mains pour faire connaître les services et reconnaître les soins infirmiers. Différents acteurs du domaine de la santé sont en désaccord avec le principe des soins infirmiers privés. Nous avons poursuivi malgré les embûches, car nous répondions à un besoin d’accès au service de santé pour la population.
 
Plusieurs années plus tard, j’en suis maintenant l’unique propriétaire. J’ai mis sur pied trois cliniques dans la région de Chaudière-Appalaches. Nous avons été reconnus dans le milieu des affaires pour avoir innové et offert des services de santé abordables et facilement accessibles à la population. J’essaie d’être une actrice clé dans l’amélioration à l’accès à des services de santé. La clé ne réside pas dans le secteur privé, mais dans chaque infirmière ou infirmier qui, comme moi, veut changer les choses. 
 
Vous devez prendre conscience que votre travail est important, que vous êtes des acteurs importants dans l’amélioration du système de santé et que vous pouvez changer les choses… Aux personnes désirant faire évoluer les choses, je leur dirais d’oser… Pour changer, il faut oser ! 

Recherche

Mots clés

TD